© COPYRIGHT 2016. LIDÓ RICO

COMME LES DOIGTS DE LA MAIN.

Que faire de ses dix doigts?
Voici une question à laquelle le artiste Lidó Rico a su répondre par de nombreuses créations, toutes plus surprenantes les unes que les autres, allant de l’ironie fortuite á l’ angoisse controlée. Ce rapport étrange que l’artiste entretient avec sa main demeure une interrogation commune aux peintres de tous temps.
Géricault par exemple n ‘a pas hésité á laisser la représentation picturale de sa main comme unique autoportrait véritable. Et les mains aux paumes fermées de Lidó Rico son autant de signes qu’il nous livre sur son travail.
Son renoncement au geste de peindre, il l’exprime inconsciemment par une séparation des doigts que ne relient plus la main mais qui vivent tous dans une présence autonome obsédante. Si la main de lumiere translucide et éclairante des premières oeuvres a disparu, elle a laissé place a la main “divine”, celle qui donne la mesure de toute chose: la douceur et la souffrance, la pureté et la dérision.
Pour thématique de sa précédente exposition, Lidó Rico avait mis en scène, sur des plaques de cire, quelques éléments de la porte cochére: le heurtoir, la clôche, la loupe.
Réflexion très subtile sur ce qui ouvre et ce qui ferme, un cheminement mental vers la liberté de l’ acte.
Dans cette nouvelle série de sculptures-objets, il a abandonné les variations sur un élément unique pour des installations qui démultiplient l’effet et lui donne un sens rituel; accumulation
de vases bleus qui contiennent en concentré l’énergie de dizaines de doigts dans de multiples positions; flacons phosphorescents qui ont la présence mystérieuse el immédiate des saints dans les niches d’église. Symbole du vase sacré, du Saint Graal, ils irradient la Lumiere et des fragments de vie.

Lidó Rico se singularise par la façons personnelle qu’il a de créer la surprise, et par son sens aigu de la magie. Dans un coffrage de verre, l’artiste a réussi l’etonnant tour de force de rassembler plus de mille doigts de résine d l’étrange luminosité. Ex votos ou actes manqués, le religieux et la psychanalyse se rapprochent. A musement ou malaise, il nous fait passer par des états contradictoires prouvant ainsi que les formes renferment des émotions induites. Et si tous ces pots d’alchimiste contenaient nos pensées secrétes?

Décidément Lidó Rico est à montrer du doigt á Tous ceux qui copient et recopient car il a déjà trouvé sa propre maniére et il a composé avec virtuosité un message reffiné et angoissant.